Qui voyage beaucoup

Voyageur -

Qui voyage beaucoup ?

Si vous êtes comme la communauté et tout l'équipe d'Univers Mappemonde, vous aimez absolument voyager et voyager beaucoup. C'est une partie de ce que vous êtes. Et lorsqu'on vous demande pourquoi vous voyagez, que ce soit par des amis, de la famille ou de parfaits étrangers, vous voilà à énumérer une myriade de raisons :

1. Vous aimez rencontrer de nouvelles personnes. 👥
2. Vous aimez faire de nouvelles expériences.
3. Vous aimez voir de nouveaux endroits.
4. Vous aimez goûter de nouveaux aliments. 🍜
5. Vous aimez l'aventure et la spontanéité que le voyage apporte.
6. Vous aimez sortir de votre zone de confort.
7. Vous appréciez la croissance personnelle qui se produit en vous grâce à l'aboutissement de tout ce que vous vivez et des personnes que vous rencontrez.

Nous voulions aborder spécifiquement ce dernier point : la croissance personnelle et la transformation qui se produit en vous. Car cela peut être difficile à exprimer, à moins que vous n'y avez déjà réfléchi sérieusement.

Analysons 12 caractéristiques communes des personnes qui aiment voyager beaucoup. N'oubliez pas que nombre d'entre elles sont des traits appris qui s'affinent au fur et à mesure que l'on voyage. Et si vous êtes un voyageur en herbe, le meilleur conseil que nous puissions vous donner est de faire le grand saut. Voyager vous changera pour le mieux et cela sans aucun doute. ✈️🌎

1) Qui voyage beaucoup en 12 caractéristiques.

Qui voyage beaucoup globe trotteur

A) L'aventurier voyage beaucoup. 

Voyager, c'est le plus souvent s'aventurer dans l'inconnu. Il s'agit de se rendre dans un nouveau lieu, de rencontrer de nouvelles personnes et de vivre de nouvelles expériences. En tant que voyageurs, nous avons naturellement un esprit d'aventure. Il fait partie de notre identité, et plus nous voyageons, plus nous nourrissons cet esprit. L'aventure est notre norme. 🎒

B) L'empathique voyagent beaucoup.

Nous avons un fort sentiment d'empathie. C'est le résultat de nos diverses expériences, des diverses cultures que nous rencontrons et de la diversité des personnes que nous rencontrons. Nous pouvons être confrontés à une immense pauvreté dans certains pays. Nous partagerons des histoires avec des étrangers rencontrés par hasard. Nous travaillerons dans des emplois aléatoires, que ce soit comme barman, femme de ménage ou même serveur.

Nous avons connu des moments difficiles, comme être bloqué dans un endroit ou se faire voler nos sacs. Toutes ces expériences et ces rencontres nous permettent d'accepter et d'apprécier les différences entre les gens. Elles nous permettent de voir le monde différemment et surtout de voir les choses du point de vue d'autrui. 🌍

C) L'envie d'apprendre et être curieux sont des traits de personnalité de la personne qui voyage beaucoup

En allant d'un endroit à l'autre et en rencontrant de nouvelles personnes, nous apprenons sans cesse de nouvelles choses (que ce soit par choix ou non d'ailleurs). Nous devenons intensément curieux de tout et sommes avides d'apprendre de nouvelles choses. Et cela pour tout, qu'il s'agisse de coutumes culturelles ou d'une nouvelle compétence.

D) La personne qui accueille le changement volontiers voyage beaucoup

Lorsque nous voyageons, la seule constante est le changement. Nous nous retrouvons régulièrement entourés de nouvelles personnes dans de nouveaux lieux. Avec le temps, nous apprenons à accueillir ces changements. Nous apprenons même à les attendre. D'ailleurs lorsque nous rencontrons une nouvelle personne, nous sommes conscients du fait que celle-ci a son propre itinéraire de voyage en tête et qu'elle ne sera probablement pas toujours là. Le changement devient donc un mode de vie. 🌍

E) Celui qui a une meilleure conscience de soi voyage beaucoup.

La conscience de soi fait référence à la connaissance et à la conscience de notre propre personnalité et de notre propre caractère. Elle nous permet également de mieux nous comprendre et de savoir comment les autres vous perçoivent. C'est la première étape dans le développement de votre QE et elle est façonnée par nos expériences. En tant que voyageurs, nous puisons dans un large éventail d'expériences liées aux personnes et aux cultures. En voyageant souvent et en expérimentant ces expériences, nous développons une meilleure conscience de soi. Les voyageurs ont plus foi en soi. Pour avoir confiance en soi, voyagez plus, vous verrez c'est réel.

F) L'aventurier qui voyage beaucoup à une meilleure estime de soi-même.

Pendant que nous voyageons, nous nous sortons continuellement de nos zones de confort. Nous parlons à des étrangers au hasard. Nous rencontrons de nouvelles personnes dans les auberges de jeunesse. Nous créons des plans de voyage en mouvement. Nous relevons des défis tels que le vol d'argent (cela m'est arrivé ; mon compte a été entièrement vidé en Nouvelle-Zélande). Tout cela renforce notre confiance en nos propres capacités, pour surmonter les difficultés qui se présentent à nous. Voyager développe notre estime de soi.

Qui voyage beaucoup vagabond

I) Le globe-trotteur qui voyage beaucoup se connait mieux. 

Cela peut sembler cliché, mais c'est vrai. Voyager nous apprend nos forces, nos faiblesses, ce que nous aimons et n'aimons pas. Il nous apprend à connaître notre personnalité, à se connaître et comprendre ses propres fonctionnements.

J) Celui qui voyage beaucoup est plus attentif.

Il n'est peut-être pas évident que nous, les voyageurs, soyons observateurs. Après tout, il y a tant de choses que nous devons assimiler lorsque nous nous déplaçons d'un endroit à l'autre. Notre cerveau va certainement filtrer beaucoup d'informations afin d'éviter une surcharge d'informations.

Mais finalement, si on y réfléchit bien, c'est précisément pour cette raison que nous sommes plus observateurs. Nous avons pris l'habitude d'assimiler beaucoup de choses. Une surcharge sensorielle, si vous voulez. De curiosités. De lieux. De gens. Notre cerveau est dans l'obligation de s'habituer à absorber beaucoup plus et, par conséquent, à filtrer moins. Nous nous sommes donc entraînés à observer davantage. De plus, et ce n'est pas rien, nous avons beaucoup moins de distractions telles que les téléphones et les ordinateurs portables.

K) L'explorateur qui voyage beaucoup est plus reconnaissant

La gratitude est la base ou le fondement à partir duquel l'appréciation se développe. Lorsque nous voyageons, nous sommes parfois exposés à d'autres personnes qui vivent dans une immense pauvreté. Nous sommes face à des modes de vie qui semblent moralement incorrects. La seule conséquence positive est que cela nous rend plus reconnaissants pour ce que nous avons. De pouvoir se nourrir, mais aussi d'avoir les moyens de voyager et cela il est facile d'oublier.

L) La personne qui voyage beaucoup est plus reconnaissante

De nos sentiments de gratitude, nous tirons une plus grande appréciation. Nous trouvons de la beauté dans ces choses que nous considérions auparavant comme allant de soi. Nous réalisons le fait que notre assiette de nourriture nous apporte la nutrition dont nous avons besoin. Nous reconnaissons sa valeur. Nous sommes plus que reconnaissants pour ces chaussures de randonnée, nous apprécions leur valeur car ce sont elles qui soutiennent nos pieds, randonnée après randonnée. Nous apprécions notre famille et nos amis à la maison par le manque et l'éloignement, la valeur de nos racines. Incontestablement notre appréciation et notre reconnaissance envers tout et tous grandissent.

M) Le vagabond qui voyage beaucoup est souvent très indépendant.

Lorsque nous voyageons, nous nous rendons compte que nous sommes seuls et que le monde est vaste. Nous sommes responsables de chaque étape et de chaque action que nous entreprenons. Où nous allons. Les endroits que nous voyons. Les personnes avec lesquelles nous interagissons. Nous apprenons à faire face à tous les défis qui se présentent à nous, qu'il s'agisse de régler des questions de visa, de réserver un logement ou même d'organiser un emploi. Le grand voyageur a donc besoin d'être très autonome et donc indépendant. 

O) Le globe-trotteur qui voyage beaucoup s’adapte bien.

Voyager dans la nature nous oblige à nous adapter continuellement, à de nouveaux environnements, expériences et personnes. Voyager dans un nouveau pays où la nourriture, la langue et les modes de vie sont différents, nous oblige à adapter notre régime alimentaire, à apprendre la langue locale et à fonctionner dans le cadre de nouvelles lois. Il y a des changements constants et nous devons nous adapter en permanence. Utilisez cela sur votre CV lorsque vous postulez à un emploi, aucun patron ne pourra être sceptique quant à votre capacité à vous adapter à un nouveau poste.

Qui voyage beaucoup photo

Lucie - rédactrice Univers Mappemonde.


Recevez nos articles dans votre boite email.